Les hydropathes

Un restaurant et un bar intimement liés.

Le Restaurant

« Le club des Hydropathes » était un club littéraire à la fin du XIXème siècle bien connu pour son savoir vivre épicurien. Nous sommes des artisans qui aimons cultiver l’art de bien manger et bien boire.Ici, vous retrouverez une cuisine « fait main » à base de produits frais et locaux. Cuisiner avec l’amour du bel ordinaire le midi, le refus de l’ennui le soir.

Le Bar

Une venue chez Les Hydropathes implique forcément un moment au bar. Ce lieu de vie, de découverte et d’échange où l’on vient savourer plus que s’enivrer. Ici aussi l’accent est mis sur le savoir-faire artisanal, entre les acteurs locaux et les créations maisons. 

Vous y trouverez le fruit de plusieurs réflexions, entre macération, fermentation et autres  inspirations chinées en Dame Jeanne.

Notre Histoire

Issu de familles de restaurateur, nous sommes 3 gamins aux atomes crochus d’Epicurien animés par la même passion. Après avoir suivi la même formation dans l’art culinaire, de la table et du service, nous nous lançons dans cette belle aventure qu’est l’hôtellerie restauration. 

Les Hydropathes étant des bons vivants par excellence, nous nous sommes vite identifié à eux et avons décidé de créer un lieu à leur image.

1950

Léon Gastal quitte Paris et ses 2 hôtels pour se mettre au vert en Auvergne où il rencontre Marie Fraisse qui vit alors avec sa soeur Elisa et son beau-frère Maurice Chardonnal.

Ensemble, ils exploiteront l’hôtel du Centre à Pinols.

1967

Le quatuor quitte Pinols pour se rapprocher de la ville, ils s’installent à Vieille Brioude avec pour projet de construire un nouvel hôtel.

1969

Inauguration de L’Hôtel Les Glycines après deux ans de chantier.

1982

Fille d’Elisa et Maurice, Viviane Chardonnal assure la relève du haut de ses 20 ans et prend les commandes de l’Hôtel Restaurant.

2020

L’eau à bien coulée sous le pont de Vieille Brioude,  la 3ème génération est là…